Home Actualités Hissène Habré, l’ancien président tchadien, est mort

Hissène Habré, l’ancien président tchadien, est mort

by Abdoulaye DIOP

L’ancien président tchadien Hissein Habré est décédé ce mardi à Dakar, des suites du Covid-19, a appris l’APS de source médiatique, citant des proches.   Selon des informations de presse, Hissein Habré, qui a dirigé le Tchad de 1982 à 1990, se trouvait dans un état critique, après avoir été contrôlé positif au Covid-19.

En 2017, il avait été condamné en appel à la prison à vie pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de torture.    Lors de son jugement en première instance, le 30 mai 2016, il avait été reconnu coupable de crimes contre l’humanité, viols, exécutions, esclavage et enlèvement par les Chambres africaines extraordinaires, le tribunal spécial chargé de le juger.

L’ancien président tchadien avait trouvé refuge au Sénégal après le renversement de son régime en 1990.
Il était retourné en prison en juin 2020 après l’expiration de son autorisation de sortie de 60 jours que les autorités judiciaires lui avaient accordée en raison du coronavirus.
Il avait été condamné pour des faits remontant à son magistère au Tchad, entre 1982 et 1990.

Une enfance dans le désert

Membre de l’ethnie pastorale touboue, Hissène Habrée est né en 1942 à Faya Largeau, dans le nord du pays, et a grandi dans le désert du Djourab. Après l’indépendance en 1960, il est nommé sous-préfet par le président Tombalbaye. Cette même année, il part pour la France où il réalise un long parcours scolaire. Il passe notamment par l’Institut d’études politiques. 

En 1972, il rentre au pays. Rapidement, il fonde une rébellion qui se fait connaître par l’enlèvement d’Occidentaux, notamment la chercheuse Françoise Claustre. Le 4 avril 1975, le commandant français Galopin, venu négocier pour la libération d’otages français, est torturé et exécuté.

Dans les conflits de l’époque, il se pose en défenseur de l’intégrité du Tchad face aux appétits libyens. Habré est nommé Premier ministre en 1978, mais très vite les luttes intertchadiennes reprennent. Il renverse le président le 7 juin 1982. Il reste à la tête de l’État tchadien durant près de huit années avant d’être renversé à son tour en 1990 par Idriss Déby.

Lors de son arrivée au pouvoir, Hissène Habré a trouvé un pays divisé par une longue guerre civile, rappelle notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako. Le premier chantier auquel il s’est attelé est la remise en route d’une administration. Pari qu’il a réussi non sans commettre des crimes pendant les opérations de pacification du pays. Il va ensuite instaurer une dictature encadrée par une police politique, ce qui lui a valu sa condamnation en appel en 2017 à Dakar au Sénégal.   

You may also like

Leave a Comment